Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 16:37

Quand faut-il prévoir une randonnée pour obtenir les meilleures conditions climatiques ? Je ne sais. Celle du mardi 23 octobre ressemblait à s'y méprendre à une canicule lilloise. Certains avaient prévu l'anorak dès le départ et malgré l'alerte orange de la veille et les fortes pluies de la nuit, ce fut un soleil généreux qui eut l'audace de nous accompagner toute la journée. Les tenues s'effeuillèrent au fil des kilomètres et laissant derrière eux, trottoirs et macadam, la belle caravane de 75 élèves s'étira gentiment à travers vignes et vergers. La déchèterie décorée d'immondices dans ses douves par des citoyens peu respectueux laissa la place à un champ de champignons de maisons collées les unes aux autres dans un va et vient de travailleurs affairés à cimenter, construire, bricoler et fignoler. Il eut bien quelque homme torse-nu imberbe à la musculature « nutella » pour attirer la gent féminine présente pour accompagner. Mais, selon les dires d'une ayant le même à la maison, elles ne furent point troublées. Des champs au village, les collines offrirent leurs chemins, sentiers et monotraces. Des passages larges aux goulots et aux douces combes, le sol sablonneux conduisit l'expédition sur le plateau. Une chèvre coquine, cachée au pied d'un arbre, lointaine cousine de la veille Renaude et de Blanquette répondit à mes bêlements. Rendre chèvre et Enseigner n'auraient-ils pas la même étymologie ? Enfin un havre de verdure à l'herbe verte et drue, mais humide, reposa à l'heure du pique-nique tous les randonneurs. Le fameux paquet de chips et le traditionnel jambon-beurre rassasièrent les enfants qui eurent vite fini de partir dans des montées-descentes infernales sur le vallon. Un papa, ayant été animateur dans une autre vie, joua les grands costauds pour la plus grande joie apeurée des enfants. Une séance d'arts martiaux pour le contrôle de tous et le retour débuta. Malgré les rappels incessants sur les dangers du lieu inadapté pour les plus grandes cabrioles fantaisistes et l'absence de gomme au niveau des semelles, il y eut bien un gadin mémorable tel un kaki d'un plaqueminier trop mûr éventré sur un sol trop dur. Le caïd des bacs à sable se fit plus doux, plus calme et plus silencieux. Le pas si léger de certains qui, le matin, enchaînaient des allers-retours sur toute la longueur du convoi, devint bas et lourd pesant comme un couvercle. Un ce1 s'accompagna d'un bâton de soutien et à la force du caractère finit le trajet sans un mot. A un rythme d'escargot, quinze kilomètres en sept heures, le groupe retrouva civilisation, brouhaha et béton, épuisé, exténué mais heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage.

Légende des photos :

Passage étroit bordé d'arbres et de buissons.

Plateau pour plateau repas

Explication de textes sur la culture du ver à soie en Tanzanie par M. Chambon

Partager cet article

Repost 0
Published by Ecole Aubord

Ecole élémentaire d'Aubord

Ecole élémentaire d'Aubord

1bis Avenue de Camargueecole photo

30620 Aubord

tél: 04-66-71-14-70

9h-12h 14h-17h

courriel : ecoleprimaireaubord@gmail.com

Directeur: Thierry Chambon

Jour de décharge : vendredi

Inspection: M. Zanetti Gérard, , Nîmes II

Tel: 04-30-67-60-02

Fax: 04-30-67-60-10